collaboratrices

Pourquoi je n’aime pas Noël?

Par Marie-Lou Noël 

Comprenez moi bien, je ne déteste pas Noël. C’est l’occasion de célébrer en famille et de partager notre amour. Je n’aime pas toute l’attention commerciale autour de Noël. Et de me sentir obligée d’acheter des cadeaux. Et de devoir fournir une liste de cadeaux à tous les membres de la famille, quitte à s’inventer des besoins. Et de devoir assister à milles soupers de Noël auxquels je ne veux pas aller. Et de me sentir obligée de décorer à plus finir.

 L’usage qu’on fait de Noël va contre mes valeurs. J’essaie d’enseigner à mes enfants: l’humilité, le respect et le minimalisme… du moins se contenter de ce qu’on a et de ne pas exagérer avec la surconsommation. Honnêtement, je m’en tire assez bien car la liste de mes enfants devient de plus en plus courte à chaque année. Je préfère les cadeaux pratiques aux jouets. L’an dernier, nous avons investi en famille pour offrir un salon aux enfants. Télévision, poufs, etc.

Pour les gens qui nous demandent des idées de cadeaux pour les enfants, on leur suggère souvent de l’argent. Comme ça, les enfants peuvent se payer une sortie. Pour ceux qui n’aiment pas donner de l’argent, on prend le temps de leur expliquer et la plupart du temps, les gens comprennent très bien.

On n’achète plus de cadeau à tous ceux qu’on connaît. On va préférer faire un pot luck entre amis. On partage des moments plutôt que des cadeaux. Et pour nous, c’est beaucoup plus précieux. On a aussi décidé de partager des moments seulement avec les gens qui nous sont chers. Pas de famille éloignée qu’on voit pour être polis. On a aussi fait une liste de nos limites pour ce genre de fête. Si on est invité, on se pose 3 questions :

Est-ce qu’on a envie de voir ses gens-là?

Est-ce que c’est trop loin?

Est-ce qu’on a la possibilité de quitter au moment où on veut?

Pourquoi on s’est mis des  limites? Parce qu’on allait partout, qu’on était pris avec les enfants qui étaient tannés, en plus nous étions épuisés.

Parlant d’épuisement, je ne décore presque plus à la maison. Avant, je me démenais pour que la maison soit remplie de décorations pour avoir une ambiance de Noël. Calendriers de l’avent pour tout le monde, tableau avec le décompte des jours avant Noël, le sapin, les guirlandes et lumières partout, les toutous chanteurs… tout le tralala. Maintenant, un sapin et c’est tout. Moins de choses à gérer. Parfois, je fais un ‘’calendrier de l’avent’’ avec des activités positives du genre: fais un câlin à tout le monde dans la maison. La première année, les enfants étaient surpris mais ils ont beaucoup apprécié au final.

Bref, ne vous mettez pas de pressions pour rien en ce temps des fêtes. Respirez et osez dire NON!

Par Marie-Lou Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *