collaboratrices

Parler d’homophobie et de stéréotypes sexuels dès l’école primaire

Texte d’ Isa Belle

Savais-tu qu’une personne sur 10 ne correspond pas au stéréotype hétérosexuel de notre société?

Savais-tu que la plupart des enfants de la communauté GLBT (gais, lesbiennes, bixexuels(les) ou trans) comprennent vers l’âge de 5 ans qu’ils ne sont pas «normaux»? Et qu’ils réalisent leur orientation sexuelle vers l’âge de 10 ans?

C’est pas mal l’âge des enfants à l’école primaire, ça, hein? Ça veut dire que dans chaque classe du Québec, il y a au moins un(e) élève qui ne se sent pas 100% à sa place…

Savais-tu aussi, que les élèves GLBT ont plus de chance d’être agressés et intimidés? Que 75% d’entre eux ont ou ont déjà eu des idées suicidaires? Tellement triste! Mais surtout alarmant!

Mais qu’est-ce que l’on peut bien faire pour que ces élèves se sentent bien et acceptés? Et surtout pour que leurs camarades soient sensibilisés à l’homophobie et aient des comportements d’acceptation, de compréhension, de respect?

Les élèves du primaire, ils sont bien trop jeunes, non? On ne peut pas leur parler de ça?

Pourtant…

Un programme pour contrer l’homophobie et sensibiliser aux stéréotypes sexuels dès la maternelle

Il y a quelques années, j’ai fait partie d’une groupe d’enseignants et d’intervenants extraordinaires. Ensemble, nous avons monté un programme, pour arriver à parler d’homophobie avec les enfants des écoles primaires du Québec: La semaine de lutte contre l’homophobie.

Nous avons élaboré des activités pédagogiques traitant des stéréotypes sexuels et de l’homophobie, adaptées à chaque niveau d’enseignement, de la maternelle à la 6e année. Il est possible d’utiliser les activités dans le cadre d’une semaine contre l’homophobie organisée à l’école, où tous les élèves participent. Ou bien, chaque enseignant peut utiliser les activités de son niveau dans sa classe, dans le cadre du cours d’Éthique et culture religieuse, par exemple.

Voici les thèmes discutés pour chaque niveau:

Maternelle: Jeux de filles? Jeux de garçons? Est-ce qu’il y a vraiment une différence?

1ère année: Rose ou bleu? Y a-t-il une couleur de filles et une couleur de garçons?

2e année:  Exploration des différentes structures familiales.

3e année:  Certains métiers sont-ils vraiment réservés aux hommes et d’autres, aux femmes?

4e année: Le pouvoir des mots! Les mots «gai» ou «fif» ne sont pas des insultes.

5e année: Découvrir des célébrités et des personnages historiques qui font partie de la communauté GLBT.

6e année: L’homosexualité dans les médias.

Chaque activité est ciblée pour le niveau en particulier. De plus, pour chaque niveau, il y a deux activités clés en main. L’enseignant peut choisir celle qui correspond le plus à son style d’enseignement, ou bien faire les deux.

Voici le lien vers les activités! (Attention: je sais que le lien est en anglais, mais rassure-toi! Tu pourras choisir la version française du programme. Comme je travaille dans une commission scolaire anglophone, nous avons construit le programme dans les deux langues.)

http://www.swlsb.ca/mbt

***

La première fois que j’ai réalisé une des activités avec mes élèves, j’étais hyper stressée! J’enseignais en 5e année, et je savais donc que mes cocos me poseraient beaucoup de questions. Mes collègues du projet avaient préparé un document avec les questions que les élèves étaient plus susceptibles de poser et des suggestions de réponses pour les enseignants. Je pense avoir lu le document 10 fois avant de débuter la leçon.

Mais je stressais pour rien!

C’est littéralement un de mes plus beaux souvenirs de ma carrière d’enseignante! Des échanges respectueux, empathiques, avec des élèves seulement curieux et motivés d’apprendre. Parfois, on riait. D’autres, on avait les larmes aux yeux.

Mes cocos, ils ont juste été géniaux, tout au long de l’activité. Et moi, j’ai compris que, même s’ils n’avaient que 10 ans, ils avaient besoin d’en parler. Ils avaient besoin de comprendre.

Pour mieux respecter et aider par la suite! 💗

J’étais fière d’eux! Et de moi aussi!

L’année suivante, notre beau programme a gagné le prix du Ruban Mauve de la Fondation Jasmin Roy! Et le prix GRIS – Fondation Simple Plan!

Et il a touché encore plus d’élèves, dans encore plus d’écoles.

***

Mais surtout, le programme a changé la perspective de certains enfants face à l’homosexualité.

Il y a 4 ans, je racontais à mon groupe de 6e année, que ma fille m’avait dit qu’elle aimait tellement Elsa (Mautadine de Reine des neiges!), qu’elle aimerait la marier.

Mes cocos ont ri comme jamais ils ne l’avaient fait!

Je m’exclame, un peu fâchée: «Ben là! Soyez donc respectueux! On en a parlé! Vous savez bien que l’on peut se marier avec quelqu’un du même sexe. Ce qui compte, c’est que l’on soit heureux!»

Un élève me répond: « Ben non, Madame, c’est pas ça! C’est juste qu’Elsa, elle existe pas!»

Il avait tellement raison!

Alors, n’aies pas peur de parler homosexualité avec tes élèves! Ils sont prêts. Et ils pourraient bien te surprendre!

Par: Isa Belle

2 réflexions au sujet de « Parler d’homophobie et de stéréotypes sexuels dès l’école primaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *