collaboratrices

Écrire avec son coeur

Texte de Pascale Pellemans

Voilà quelque chose de tellement facile à dire… Mais est-ce si facile à faire? Pour moi ça ne l’a pas été. Ce fut même l’un des choix les plus déchirant que j’ai eu à faire.

Quand, comme moi, on porte plusieurs chapeaux, dont celui d’entrepreneure, on doit faire face à plusieurs choses. L’une de ces choses, en ces années où les réseaux sociaux et la technologie sont omniprésents; c’est de tenir un blogue pour informer et divertir nos lecteurs, nos fans. Mais voilà, que ce passe-t-il quand ce qu’on a envie d’écrire n’a rien à voir avec notre entreprise? Que fait-on quand on se met devant l’écran pour écrire afin de démontrer notre expertise? Mais soudain, c’est le vide, le syndrome de la page blanche… Rien ne sort… Pas même une toute petite idée de sujet! Voilà ce à quoi je faisais face.

Puis, il y a eu des déclics, ici et là, des gens qui me disaient : Écris avec ton cœur! Alors là, si je suivais mon cœur, le nombre de sujets explosait littéralement dans mon esprit! J’en ai tellement des choses à dire, à raconter… Alors commence la danse de l’incertitude entre l’envie quasi irrépressible de suivre la voie dictée par mon cœur ou celle dictée par ma tête. Écrire pour mon entreprise ou pour moi; pour mon bien-être.

Tous les coachs, tous les grands de ce monde, disent et répètent toujours la même chose : suivez vos rêves, écoutez votre cœur! Et bien voilà… C’est ça mon cœur, c’est ça mon rêve! Écrire mes tripes, partager ma vie! Écrire c’est quelque chose dans lequel j’excelle, mais encore faut-il que j’écrive ce qui me parle, ce qui vient me chercher au fond du cœur. J’aime partager mon vécu, dans l’espoir d’en inspirer d’autres, faire savoir qu’on peut se relever de tout ce qui nous arrive.

Parmi mes déclics, mes inspirations, je citerais Jacynthe René que j’ai eu le bonheur de voir en conférence, de même que Geneviève Gagnon alias « Cours Toutoune ». Toutes les deux ont passé la conférence où je les ai vu à répéter de suivre son cœur, ses rêves… Puis voilà que Miss Simplicité m’écrit… Je lui fais part de mon dilemme et elle me répond : « Écris avec ton cœur! » BANG! Dernier clou venant faire éclater la porte barricadée devant mon cœur. La tête a perdue, le cœur a gagné! Dorénavant, c’est ma folie, mes expériences, ma vie que j’exposerai dans les blogues, la plupart du temps. Non je ne ferme pas la porte à certains articles ayant trait au crochet, mon entreprise, mais je veux suivre mon chemin, ma voie… Celle que je sens au plus profond de moi comme la bonne.

Suivre son cœur, ses rêves, je l’avoue, ça fait peur.

C’est même terriblement effrayant je dirais, mais dans la vie, si on n’essaie rien, on ne réussit rien non plus. Voilà pourquoi, du haut de mes 41 ans bien sonnés, je me lance!

Au final, si je me trompe, j’aurai au moins le plaisir d’avoir essayé! Allez, au plaisir de vous divertir!

Par: Pascale Pellemans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *