Artiste·Entreprise

Une vie colorée par Val’art

Je me suis toujours intéressée à l’art. C’est grâce à ma petite ville natale, Baie St-Paul, où on retrouve des galeries d’art à chaque coin de rue. Ça m’a toujours ébahie de voir les oeuvres nous plonger dans un autre univers. Regarder une toile, ça me permet de m’arrêter et de me connecter avec mon moi intérieure.

Comme je ne vis plus à Baie St-Paul, je continue à regarder, mais sur les réseaux sociaux. C’est accessible et ce que j’aime, c’est qu’en suivant les pages, on voit le processus de création des artistes.

Dernièrement, j’ai découvert Val’art, grâce à un groupe sur Facebook. Elle a piqué ma curiosité avec la fluidité de ses couleurs. Je me suis toute suite demandée comment elle faisait pour créer cet effet? À chaque jour, l’artiste continuait à conquérir mon cœur. Je dois vous avouer que je ne suis pas une folle des mandalas, mais en regardant ses toiles, tout doucement, j’ai commencé à les aimer.

Valérie a tout un talent pour peindre un univers sur une toile blanche. Elle a toujours été une artiste dans l’âme, même les tests des conseillers d’orientation lui disaient d’aller dans les arts. Comme c’est plus dur de se trouver un emploi, elle a plutôt étudié en technique à l’enfance.

Au service de garde scolaire où elle travaillait, on s’est vite rendu compte qu’elle avait beaucoup de talents, qu’on lui confiait les animations d’ateliers d’arts plastiques. J’aurais tellement aimé que mes enfants assistent à un de ses ateliers.

De plus, Valérie faisait des boucles d’oreilles en résine qu’elle vendait au marché de Noël de son village, St-Jacques-de-Leeds. Un jour, il y a trois ans, elle a retrouvé une vieille toile, l’a repeinte et l’a mise sur internet. On lui a acheté et depuis, elle s’est remise à peindre et à vendre de plus en plus.

Au printemps 2017, un tatoueur lui a proposé de la former pour tatouer. Sans perdre un instant, Valérie s’est lancée dans ce nouveau défi, cependant conciliation travail/famille ne lui permettait pas de poursuivre la formation. C’est alors, qu’une de ses amies lui suggère de faire des tatouages en henné. Valérie emballée se lance dans ce nouveau projet en mettant sa couleur dans chaque petit détail.

Parallèlement, elle s’est mise à confectionner des dessins à colorier. À tous les lundis, on pouvait se procurer ses oeuvres, gratuitement. Ils font fureur dans les écoles. Présentement, vous pouvez acheter des albums à colorier dans sa boutique Etsy. Mon coup de cœur, c’est l’album des fées! J’aurais tellement aimé ça, lorsque j’étais jeune. Je vous encourage d’aller les voir.

Cette artiste n’a pas fini de nous épater. J’ai toute de suite remarqué sa fougue de créer. Elle a un besoin viscéral de mettre de la couleur partout, sans se limiter. J’aime son esprit créatif qui bouillonne, sans cesse, d’idées. Lorsque je regarde ses toiles, je suis en admiration et je me reconnecte avec mon moi intérieur. Bref, je suis en amour avec Val’art, car l’artiste me donne le goût d’être libre, de créer et de colorer ma vie.

 

Pour suivre Val’art:

Crédit Photo: Guy Samson, source Lyst’ART 2018

Sur Facebook

Sur Instagram

Sa boutique Etsy

 

 

Par Miss Simplicité

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de « Une vie colorée par Val’art »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *