vie

Pourquoi je m’oublie?

Pourquoi je m’occupe des autres en premier?

Cette question trotte souvent dans ma tête, surtout ces jours-ci. Lorsque je veux me réaliser, j’ai l’impression qu’il y a toujours quelque chose qui m’empêche d’aller plus loin. Peut-être que j’exagère, mais une chose est sûre, je m’oublie.

J’ai la manie de faire toutes mes tâches domestiques, professionnelles ou familiales avant de prendre du temps pour moi. C’est plus fort que moi! Je ne sais pas pourquoi je fais ça, car ça m’apporte rien à part; une maison propre, les besoins de tous et chacun répondus et évidemment un manque de temps.

Je cours comme une poule pas de tête, sans perdre un kilo pour une heure tranquille à moi. Je réussis à l’avoir ma précieuse petite heure, mais… On sait qu’il y a toujours un mais… Mais, ça ne dure pas.

Mamaaaaannn! Regarde ce que je fais!

As-tu vu telle affaire?

Peux-tu m’aider?

À ce moment-là, j’ai le goût d’hurler et même de disparaître le plus loin possible sur une île déserte. Pourquoi, je me fais toujours déranger, lorsque je ne demande rien à personne? Vous allez dire que j’aurais dû les habituer ou les avertir que je serai non-disponible. Je leur ai enseigné tout ça, je vous le jure. Cependant, j’ai créé le besoin d’être indispensable pour tout le monde.

Ça remonte à une époque où que je ne prononçais à peine le mot non. On pouvait me demander n’importe quoi et j’étais la Super Caro prête pour aider, même si ça me tentait pas. Je ne voulais pas faire de peine à personne. Je crois que j’avais peur du rejet, pour en avoir vécu dans mon enfance et je ne voulais pas revivre ça encore une fois.

Ce qui m’a amené à me faire passer en deuxième, régulièrement. J’achetais comme la paix, mais pas la mienne. Pourquoi faire du chichi quand les autres sont satisfaits? On va me prendre pour une égoïste! Alors, je me suis dis que ce n’est pas la fin du monde.

Tout d’un coup, je ne sais pas si c’est le fait d’avoir eu 30 ans, mais j’ai appris à m’affirmer. Je me suis mise à dire non. J’en ai surpris quelques-uns. J’ai changé à leurs yeux, mais aux miens, je suis toujours la même; j’ai encore la peur de décevoir.

Bref, je ne veux pas parler de mon cheminement, mais revenons à nos moutons; pourquoi je m’oublie? Même si j’entreprends plusieurs projets, même si j’ai plus de temps pour moi qu’avant, même si je suis capable de dire non de temps en temps, j’ai encore de la misère à m’accorder du temps.

Ça me fruste tellement! Je deviens irritable, fragile et je peux être une petite bombe prête à exploser à tout moment. Je dois changer mon automatisme à vouloir tout faire, comme par exemple: plier mes montagnes de lavage au lieu de lire. Je dois lâcher prise. Peut-être qu’on devrait m’attacher! Ou je devrais me planifier des moments avec moi-même et d’accepter de ne pas répondre immédiatement à toutes les demandes que je reçois.

Comme ça, je serai en paix. De plus, ça permettrait de me respecter ainsi que de me faire respecter par les autres. Je dois absolument arrêter de m’oublier. Également, l’enseigner à mes enfants. Je les vois aller et je trouve qu’ils ont plus de facilité que moi pour profiter du moment présent. Dans le fond, je devrais prendre exemple sur eux.

Maintenant, voici ma question:

C’est quand je commence?

Par Miss Simplicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *