Collaboration

Pour quelles raisons est-ce que j’utilise les transports en commun?

Lorsque j’ai déménagé à Québec, je ne connaissais pas du tout la ville. J’étais un peu et même beaucoup perdue, mais je réussissais à me débrouiller dans le quartier où j’habitais. Un beau jour, j’ai dû sortir de Limoilou pour me trouver un emploi. Je suis devenue remplaçante pour plusieurs milieux de garde, alors je devais me déplacer partout. Je ne pouvais pas toujours y aller à pied, comme je n’avais pas de permis de conduire, j’ai fini par opter pour les transports en commun. Ça m’a fait peur au début!

Quel autobus prendre?

Est-ce que j’ai le bon?

Est-ce que je vais arriver à temps?

Ces questions se sont bousculées dans ma tête. À cette époque, j’avais mes cartes des circuits, je me renseignais sur le site et je me rendais où je voulais. Sans m’en rendre compte, j’ai connu la ville grâce aux transports en commun.

Maintenant, j’habite en banlieue, je travaille au centre-ville et j’ai ma voiture. Ma réalité a énormément changé depuis. Par contre, l’option d’utiliser l’autobus est toujours envisageable pour moi.

Qu’est-ce qui me pousse à le prendre de temps en temps?

Premièrement, je déteste conduire pendant une tempête. Cela me stresse, j’ai peur de perdre le contrôle de ma voiture et aussi, ce n’est pas facile de se trouver un stationnement dans la rue près de mon travail. À la place d’angoisser, je prends l’autobus. Cela m’enlève un gros poids sur les épaules. Même si je ne le fais pas fréquemment, c’est une option que je n’écarte pas.

Maintenant, avec tous les circuits qui sont en place, ce n’est pas compliqué d’aller en ville. Peu importe où j’habite, il y a à proximité un autobus qui correspond à mes besoins. Le réseau relie de plus en plus d’endroits. Je peux me rendre où je veux. Même aux événements, comme le festival d’été de Québec, c’est facile et accessible.

En plus, avec l’application du RTC, je peux planifier adéquatement mon déplacement. Je sais à l’heure précise où je dois être à mon arrêt, mon itinéraire et mon heure d’arrivée. Cela a évolué depuis 2001. De plus en plus, le réseau se modernise en voulant offrir un bon mode de transport au bon endroit selon l’achalandage. Cela devient un choix responsable et réfléchi!

C’est une excellente idée l’autobus, mais la plupart des gens ont comme croyance que c’est plus long. Je sais que le temps, c’est de l’argent! Mais, avez-vous pensé qu’en prenant le transport en commun, vous allez en gagner ? Vous pouvez lire, écouter votre musique et même travailler, tout en vous déplaçant. Essayez de le faire en voiture! C’est aussi un bon moyen de décrocher de son quotidien sans avoir le stress d’être dans le trafic et de gérer les autres sur la route. Juste avec les voies réservées, l’agrandissement des autoroutes, des parcours express et des Parc-O-bus qui ont plus d’espaces de stationnement, vous êtes gagnants.

Sans oublier que le tramway va faire une différence considérable dans les secteurs où l’on retrouve des embouteillages importants. Rapide, écologique et confortable, j’aurai moins le goût de prendre ma voiture. Même le trambus, autobus double articulé qui fonctionne à l’électricité, va également répondre aux besoins des citoyens. En les utilisant, nous économisons du temps, avec leur voie exclusive et leurs courtes fréquences aux heures de pointe.

Finalement, je suis prête pour ce vent de changement qu’apporte le réseau structurant. Que j’utilise les transports en commun ou ma voiture, je sais que mes déplacements seront facilitants et efficaces. Je suis satisfaite que ma ville m’offre tant de possibilités. Elle ne cesse d’innover en respectant la réalité urbaine et l’environnement.

Pour en savoir plus, je vous invite à visiter leur nouveau site, cliquez ICI.

Par Miss Simplicité

*L’article a été commandité par la Ville de Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *