femme·vie

Plus jamais le magasinage!!

Je ne suis plus capable d’aller magasiner! Ce n’est pas pour moi!!  Je déteste être  dans un centre d’achat, plus d’une heure!! En plus, avec la frénésie des Fêtes, je n’ai pas plus le goût! Dire qu’avant, je pouvais passer mon samedi après-midi à flâner!!

Si je remonte dans le temps, comme j’habitais dans une petite ville, on allait souvent  magasiner à Québec. Alors, on en profitait énormément. Quand on a commencé à ne plus suivre ma mère, qui prenait un temps fou pour choisir ses choses et essayait tout le linge de  la boutique, c’était le bonheur. Les tablettes de chez Ardène, on les scrutait en long et en large.  J’adorais flâner longtemps, au HMV, juste pour dénicher les nouveautés musicales. Ah! J’étais au paradis!

Je crois que la fin de mon histoire d’amour avec le magasinage a débuté lorsque j’étais enceinte de ma fille. Tout le monde le sait, magasiner dans les trucs de bébé, c’est tellement amusant qu’on perd la notion de temps. C’est tellement cute dans ces rayons-là! Mais, quand on est enceinte, bien on vit des inconvénients, dans mon cas, c’était les chutes de pressions. C’était là que j’en avais plusieurs, à cause de la chaleur. Je me sentais rapidement étourdie et j’ai failli tomber dans les pommes plus qu’une fois. Alors, j’ai commencé à planifier ce que j’allais acheter.

Par la suite, avec 2 enfants , j’ai continué à planifier mes achats et à diminuer  les arrêts. Juste débarquer et embarquer un bébé dans l’auto, c’est épuisant! Et je ne parle pas encore du temps limite qu’un bébé peut rester calme dans une poussette sans vouloir aller explorer ou exploser en crise. C’est à partir de ce moment, que je me suis centrée sur l’essentiel.

Maintenant, mes enfants sont grands. Malheureusement, ma fille a la piqûre du magasinage. Avec l’influence des jeunes de l’école, elle veut aussi de la marque !!! Si je lui propose une activité entre nous, elle veut magasiner!! C’est agréable pour elle:  elle examine, choisit et en profite. Moi, j’ai l’autre côté de la médaille: je l’accompagne, baille, dit « non  » et paie. Pour mon gars, c’est autre chose. Il va se trouver un ami où aller jouer ou il se sert de son radar de mâle pour trouver la TV du magasin et va s’asseoir comme un vrai homme.

Alors, j’ai développé mon « écoeurette aiguë  » du magasinage! Maintenant, je me suis établie de règles de survie:

  1. L’essentiel qui est sur ma liste
  2. Ne rien oublier ce qui sur la liste pour ne pas revenir 
  3. Regrouper les achats dans un magasin 
  4. Y aller tôt le matin, problème réglé et j’ai le reste de la journée pour moi
  5. Commander sur le net, pour pas perdre de temps à chercher dans la boutique 
  6. Ne pas amener ma fille
  7. Surveiller les trouvailles que je vois sur le net
  8. Surveiller les spéciaux pour économiser, je ne veux pas me ruiner quand même 
  9. Refuser l’invitation de ma mère de la rejoindre au Walmart 
  10. Établir si c’est un besoin ou un caprice… si c’est un caprice, il peut attendre… yes!

Mais, j’aurais pas le choix de m’aventurer prochainement pour les cadeaux de Noël. Ah! Le bordel! Pas de stationnement à proximité, attendre aux caisses, essayer de se frayer un chemin dans les allées, pas l’article que tu cherches, et j’en passe. Je vais devoir me prévoir un moment pour y aller. J’aime donner et surtout surprendre les autres avec mes cadeaux. Mais, soyez  au courant, que je profiterai pas du « Boxing day ». À moins qu’on m’y traîne! ?

Par

Miss Simplicité 

Vous pouvez me suivre sur Facebook ⤵️

https://www.facebook.com/misssimplicite/

Et sur Instagram ⤵️

miss.simplicite

Une réflexion au sujet de « Plus jamais le magasinage!! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *