vie

Ouste 2017… Laisse la place à 2018

J’ai toujours aimé changer d’année! Une nouvelle année est juste pour moi, une continuité de l’autre; du sursis pour réaliser ce que je n’ai pas pu faire. Si je remonte dans le temps, mettons un an, jour pour jour, j’étais une fille avec pleins d’ambitions. J’avais planifié ce que je souhaitais vraiment pour moi.

Je me suis mise à vouloir changer de vie en avançant dans un chemin tout nouveau pour moi. J’avançais en tâtons et j’adorais ce que je découvrais. J’avais établi mes échéanciers et tout était réalisable. Je me sentais forte, mais rien, à part moi, ne pouvait me défocuser de mes objectifs.

Ce qui était maladroit de ma part, c’est que ces fameux objectifs n’ont été écrits nulle part, juste enregistrés dans ma petite tête. Il n’y a rien là!! Sauf, comment je pouvais les réaliser, lorsque ma tête avait pleine de choses à faire et de feux à éteindre. Disons que je les ai oublié et même changé quelques éléments en cours de route.

Je sais que j’ai commencé l’année 2017 sur les chapeaux de roue, on ne pouvait pas trop m’arrêter (article ). Avec plusieurs encouragements, j’ai tout fait pour être visible en étant partout. C’est bien beau, mais cela ne m’a pas empêchée de m’éparpiller. J’adorais le feeling que cela m’apportait, mais j’ai mis de côté des loisirs que j’aimais. Il fallait que je fasse des sacrifices pour atteindre mes objectifs.

J’ai été gourmande de ce que je vivais, j’en voulais plus de nouvelles expériences. C’est drôle, parce que le destin m’a envoyé des obstacles pour que je ralentisse. Mes enfants ont été souvent malades et même moi, cet hiver, j’ai eu une grosse grippe qui m’a clouée au lit. Mais, fidèle à moi-même, je suis allée travailler quand même, comme une boxeuse têtue qui se défendait avec l’excuse que je suis la seule pourvoyeuse de mon chez-moi. Ce n’était pas futé de ma part!

Je me suis malmenée, en combinant quotidien et nouveauté. Excepté la fois de mes rénovations (article ) où j’ai limité mes engagements. J’ai résisté de peine et de misère à des sorties. Le mois de mai, je ne l’ai pas vu passé, tellement que ma tête était ailleurs.

J’ai eu de l’accalmie pour l’été, j’en ai profité pour développer le blogue, afin de l’upgrader. J’ai mis du temps lorsque je pouvais tout en profitant du soleil et en m’adaptant à ma nouvelle vie de famille recomposée. J’avais toujours l’idée de réduire mes heures dans un autre travail pour être libre de mon temps.

J’ai failli la lâcher la job à temps plein pour un nouveau défi. Mais, chéri m’a dit d’y aller graduellement. Ce que j’ai fait, je me suis mise à travailler pendant ma journée de congé. Une chance que je l’ai écouté, parce que cette job n’est pas pour moi, je suis en questionnement (article). La vie m’a montrée ce que je souhaitais au début de l’année, n’était pas l’idéal pour moi. Dernièrement, j’ai pris conscience que j’aime mon emploi actuel,  que c’est mon X. Cela m’a pris presqu’un an pour le réaliser.

À la place, j’ai décidé de changer mon rythme de vie. Je m’accorde plus de temps pour moi. J’ai appris que je n’aurai pas le contrôle sur tout et que la vie m’a envoyé des signes. Ces signes qui m’ont fait arrêter et prendre conscience que je ne suis pas à l’abri (article).

En regardant l’ensemble de mon année, je réalise que j’ai commencé en étant une fille; insouciante, fonceuse, téméraire et ambitieuse. Et maintenant, je la termine en étant une femme, parce qu’une femme sait ce qu’il est bien pour elle. Elle sait reconnaître ses forces, son potentiel et a des idées claires de ce qu’elle veut dans sa vie. Alors, je me vois comme une.

Je suis prête maintenant, de commencer mon année 2018 en étant une femme accomplie.

Et je continuerai à briller (article).

Bonne Année pas compliquée!!

 

Par: Miss Simplicité

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *