tranche de vie

Ne me cherchez pas… j’hiverne!

Je me sens sauvage ces jours-ci! Ne vous inquiétez pas! J’ai juste le goût de rester tranquille chez moi, pour écrire, écouter Netflix et manger des cochonneries. J’ajoute également : de faire semblant que ma maison est propre, que j’ai du linge à n’en plus finir, pour ne pas faire le lavage, et que mon frigo se remplit tout seul.

Bref, je suis en train d’hiverner!

Je ne suis pas sur une déprime. Ça va quand même bien dans l’ensemble. Même si mon train-train quotidien me garde en forme, je ne me sens pas dépassée. Vous allez dire que j’en fais trop. Peut-être que j’ai beaucoup de projets, mais je suis capable de les faire, sans m’épuiser. D’accord, je ne dors peut-être pas 8 heures chaque nuit, mais je ne travaille pas après 21 h. J’ai un certain équilibre quand même!

Bon, revenons sur mon hivernation. Pourquoi est-ce que je crois que j’en fais une? Je me rends compte que je néglige mes amis, que je ne fais plus d’activités spéciales avec mes cocos et que j’annule souvent pour rester près de mon poêle à bois. Mes raisons ne sont pas très valables. Être relaxe dans mon petit havre de paix, écouter ma musique et ne pas mettre une brassière dès que je me lève, je pourrais trouver mieux!

Disons que je ne veux plus rien faire! L’hiver m’a ralentie. Honnêtement, vivre simplement sans être à droite et à gauche, le temps d’une saison, j’aime. Heureusement qu’il y a les réseaux sociaux qui vous indiquent que je ne suis pas morte. J’avoue qu’ils sont pratiques pour que je reste à la maison. Pourquoi sortir quand j’ai pu parler à tout mon monde? Cependant, il faut que je sorte un peu et pas seulement pour le travail!

Certaines personnes réussissent à me convaincre de bouger. J’accepte rapidement, car je me dis que ça va me faire du bien! Arrivé le moment venu, souvent, je n’ai plus trop le goût. Comme par hasard, j’ai des trucs à faire, je me sens épuisée et je veux prendre ça mollo. J’ai tellement de bonnes raisons pour ne pas y aller. Des fois, j’annule ou je me botte les fesses en me promettant que je rentrerai de bonne heure. Même si la chaleur de ma maison m’appelle, je ne l’écoute pas et je sors. C’est à ce moment que je réalise que j’ai bien fait de sortir.

Cependant, je veux hiverner! Ça me fait du bien de ne rien faire ! Pourquoi est-ce que j’en fais toute une histoire? Ce n’est pas si pire que ça! Je me retrouve enfin. Dire qu’avant, je ne voulais jamais être seule et que je ne savais pas quoi faire. Maintenant, j’aime m’isoler et je ne m’ennuie pas. J’ai toujours quelque chose à faire qui me tient à cœur. Je ne demande pas plus pour être heureuse! Mais, se parler toute seule, ça peut être lassant!

Dans le fond, je dois trouver un juste milieu. Équilibrer ma vie afin de voir mes amis et profiter de mes moments toute seule. J’ai réussi à quelques reprises. Ce n’est pas un hiver qui va m’empêcher de m’épanouir.

Ne vous inquiétez pas, je vais sortir un peu plus, avant le printemps.

Par Miss Simplicité

Une réflexion au sujet de « Ne me cherchez pas… j’hiverne! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *