collaboratrices

Pourquoi j’ai décidé de changer mon alimentation

Par Marie-Lou Noël

On a tous un surplus de poids chez moi. On essaie toujours de se convaincre qu’on mange bien et quand on y regarde de plus près… pas tant au final! En regardant des documentaires et en lisant des articles sur les effets du sucre, je me suis rendue compte que j’étais intoxiquée au sucre. Aïe aïe aïe quelle horreur! En plus de tous les aliments pas toujours sains qu’on ingère à chaque jour, ça devient lourd.

Nous avons donc pris la décision, tous en famille, de changer notre alimentation. Mais pour de vrai cette fois-ci! Pas une autre fois à se dire qu’on le ferait et deux semaines plus tard, on a déjà oublié nos belles résolutions. On veut le faire pour notre santé et pour se sentir bien au quotidien. On y va tranquillement, par étape.

Étape 1 : Évaluer ce qu’on a.

On s’entend qu’on a payé notre épicerie et qu’on ne virera pas fou non plus. On va écouler cette bouffe là tranquillement quand même. Je commence à regarder les étiquettes… ouach! Du sucre, du sel, des cochonneries avec des noms impossibles. Et comment on amasse ces choses que curieusement personne n’aime dans la maison?

Étape 2 : Évaluer ce qu’on peut faire maison.

Oui je sais, c’est plus facile d’acheter tout fait au magasin. Mais il faut comprendre que pour que ça reste bon assez longtemps entre l’usine et notre ventre, les compagnies doivent mettre des agents de conservation, du sucre à l’acide citrique. Je me suis donc mise à la recherche de recettes d’à peu près tout ce qu’on achète : vinaigrettes, desserts, bouillons, etc. Je me suis donné comme objectif de trouver des recettes avec uniquement des ingrédients premiers et naturels. Ca a compliqué ma tâche mais j’ai trouvé sans trop de problèmes. Heureusement, j’ai reçu un robot culinaire pour Noël, ce qui me permet de pouvoir faire beaucoup de trucs maison.

Étape 3 : Analyser l’épicerie.

Je ne dispose pas de temps infini donc je ne peux pas TOUT faire maison. Je choisis donc mes batailles en fonction de ce que j’aime faire dans ma cuisine. Par exemple, pas question pour moi de faire du pain maison. Je cherche donc une meilleure alternative en magasin. Il faut analyser les ingrédients et les tableaux de valeurs alimentaires. On assume donc de partir à l’épicerie sans enfants et de passer 15 minutes devant le rayon des pains à lire des étiquettes. Il faut aussi réfléchir à ce qu’on veut acheter en épicerie de grande surface et ce qu’on préfère se procurer en épicerie fine, magasin en vrac ou autre.

Étape 4 : Organiser sa cuisine.

Il faut être plus organisé quand on fait plus de trucs maison. Il faut penser aux moments dont on dispose pour cuisiner, faire des préparations de plats d’avance, etc. Une planification des repas de la semaine fonctionne pour bien des gens mais ici, ça ne fonctionne pas. On planifie les repas pour 2-3 jours, pas plus. Mine de rien, passer une heure dans la cuisine à couper les légumes, faire une grosse batch de riz, faire des biscuits, ça sauve beaucoup de temps pour les jours à venir. Je trouve plus facile de prendre une demi-journée la fin de semaine pour ma préparation et faire en même temps 1 ou 2 repas pour la semaine qu’il ne restera qu’à mettre au four le soir venu!

Étape 5 : Penser au budget.

Je mets cette étape en dernier parce que, selon moi, c’est très subjectif. Oui les noix ça coûte plus cher que des poudings. Mais les noix vont me tenir soutenue plus longtemps. Malheureusement, les ingrédients premiers sont souvent moins économiques que le tout fait. Il faut donc accepter que la qualité est notre priorité, quitte à payer un peu plus cher par portion.

J’espère que mon petit article aura su inspirer quelqu’un. L’important pour changer ses habitudes, c’est de se rapprocher de la nature et cuisiner avec des ingrédients premiers (fruits, légumes, grains, etc). N’ayez pas peur d’essayer de nouvelles recettes, de sortir de votre zone de confort et surtout, amusez-vous!

Par Marie-Lou Noël de Zenitude et cie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *