collaboratrices·Famille

Hommage à ma maman

Je suis de la catégorie où la relation mère-fille n’a jamais été très facile. Rien de catastrophique, je ne me suis pas rebellée à l’adolescence ou quelque chose du genre. J’aurais peut-être due….ça m’aurait peut-être permis de passer à autre chose à l’âge adulte plutôt que de garder certaines rancoeurs qui ont contribué à nous miner la relation!
Toujours est-il qu’aujourd’hui je ne suis pas très proche de ma maman.Trop de non-dit, trop de reproches difficiles à pardonner. Physiquement nous habitons loin l’une de l’autre et émotionnellement il y a aussi une longue distance à parcourir. Les occasions de se voir se font donc rares car je ne les recherche pas à tout prix… Ce n’est pas évident à avouer, peut-être par peur de passer pour une fille ingrate! Ce n’est pas trop «IN» de dire que ça ne clique pas comme on voudrait avec sa mère!

Ne vous méprenez pas, ma mère je l’aime malgré tout et je n’ai rien à dire sur l’enfance qu’elle m’a offerte. Je suis d’ailleurs reconnaissante pour tout ce qu’elle a pu m’offrir comme mère monoparentale dès ma naissance. Je lui lève tellement mon chapeau sur tous les sacrifices qu’elle a pu faire pour que j’aie une bonne éducation et s’assurer que je ne manque jamais de rien. Élever un enfant seule avec des ressources financières limitées n’a jamais été un obstacle pour elle. Elle a relevé tellement d’épreuves avec une force que je lui envie. J’aimerais qu’elle sache à quel point je suis fière d’elle, même si à l’occasion certains événements ont plutôt démontré que je ne comprenais pas ses choix et que je la jugeais…

Maintenant que je suis mère de 3 enfants, je sais que la mienne s’ennuie de ses petits enfants et je me sens tellement coupable de ne pas lui donner l’occasion de les voir plus souvent. J’aimerais retourner en arrière pour rebâtir cette relation différemment mais ce n’est pas possible, je sais que je devrai plutôt regarder vers l’avant. Je ne rajeunis pas et ma mère non plus, ma plus grande crainte est donc de la perdre sans qu’elle sache à quel point je suis fière d’elle et du cheminement qu’elle a fait de son côté malgré tout. La relation de ma mère avec la sienne n’était pas évidente non plus alors mon plus grand souhait est de ne pas transmettre cette tradition, qui semble installer dans ma famille, à ma fille. J’ai donc des choses à régler avec moi-même pour essayer de comprendre pourquoi je pardonne moins facilement à la femme la plus importante dans ma vie qu’aux étrangers avec qui je suis beaucoup plus conciliante…

Peut-être que cette lettre est le début pour moi d’un processus de réelle réconciliation avec la femme qui m’a mise au monde. Je vais prendre mon petit courage à deux mains et lui faire lire ceci dans un avenir rapproché; promis, promis!

D’ici là Bonne fête des mères à toutes les mamans et particulièrement à la mienne à qui je pense fort en cette journée.

Par Blogue à part

2 réflexions au sujet de « Hommage à ma maman »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *