tranche de vie

Est-ce que je vis dans une bulle?

Je me pose cette question. Depuis le début du confinement, je me suis créé une bulle. La peur au ventre, j’exagère… je dirai plus l’anxiété à la poitrine, ce qui m’a amené à ne plus vouloir aller dans les lieux publics. J’avais des étourdissements, mon cœur battait plus fort que d’habitude et je placotais trop maladroitement. Disons que c’était palpable que ça ne tournait pas rond dans mon p’tit coco!

Je ne niaise pas! Juste l’autre fois, j’ai voulu donner du sang et j’étais nerveuse au maximum. Je me dirigeais en sentant le gâteau de fête à cause de mon purel emprunté à ma fille et je regardais partout, des fois que je verrais le virus derrière une poubelle. C’était assez louche! Arrivée devant les bénévoles, je n’arrêtais pas de parler et dire n’importe quoi, bref c’est que je fais quand je suis nerveuse. J’ai fait les étapes pour me faire dire que mon résultat du taux de fer n’a pas été noté, alors selon le protocole, je ne peux pas donner du sang. Comment ça? Ça a pris tout mon p’tit change pour venir! Sur le coup, j’ai pensé à ma dignité et j’ai demandé de sortir loin des regards des autres. Par la suite, je me suis mise à penser que j’avais sûrement l’air soûle avec mon bla-bla-bla.

Ce n’est pas juste cet incident-là qui a arrêté mes sorties publiques. Je trouve ça drôle d’écrire ça, on dirait que je me pense comme une vedette, mais c’est tellement le bon terme. Bref, j’ai pris la décision de rester à la maison et faire quelques marches pour me sentir moins coupable de ne pas faire des exercices.

Je vis bien avec ça être la reine du foyer! 

Je me suis amusée à me créer une certaine routine et faire tout ce que je n’ai pas le temps d’accomplir! J’ai l’impression que l’univers a envoyé ça pour me permettre de réaliser tout ce que je devais faire. En mars, j’ai dit que je ne passerai pas au travers du mois d’avril, parce que j’étais surbookée et que mon sommeil allait être compromis. Bon OK! Je beurre épais! Lorsque j’y pense, ça répond à mon besoin, d’avoir du temps de tout faire sans y laisser ma peau et courir comme une poule pas de tête. Ça ne m’arrive pas souvent! J’avoue que ça me fait du bien!

Je vois du positif dans tout ça! D’accord! Je dis ça confortablement installé dans mon divan en me tapant les Gilmore Girls pour une deuxième fois en leggings. J’essaie de ne pas trop m’en faire et gérer mes p’tites crises de panique, lorsqu’elles surviennent. Ben vouiii! J’ai appris que j’en fais!  Est-ce que je commence à reconnaître que j’ai le sens du drame? Entk, je me trouve drôle! J’en parlerai à chéri pendant notre heure d’apéro quotidienne! Est-ce que je vous avais parlé des nouvelles routines? L’heure de l’apéro est une nouvelle!

Mais chaque bonne chose a une fin!

Nouvelle de dernière heure: j’ai commencé à prendre mon petit courage et à sortir. Défier mon anxiété!  Alors, j’ai osé aller à la pharmacie pour acheter du shampoing! Chéri pouvait y aller, mais il n’est pas un expert dans les soins capillaires. Quoi? Je sais que j’aurais pu lui dire quoi prendre, cependant bien… bien… j’aime ça choisir sur place en regardant les spéciaux! Alors, après près de trois semaines, je suis sortie de ma tanière pour aller chez Jean Coutu.

Encore une fois, la préposée au purel m’a trouvée drôle avec mon bla-bla-bla de nerveuse! Mais bon, je dois sortir, parce que la semaine prochaine, je suis en stand-by pour travailler dans un service de garde d’urgence. Je ne dois pas attendre là, j’ai besoin de pratiques. Imaginez si je craque en plein boulot! Ça pourrait être drôle, mais est-ce que mes collègues aimeraient m’entendre jacasser sans arrêt? Hum!

Comment je pense pratiquer? Je ne sortirai pas tous les jours juste me sentir courageuse! Ce n’est pas mon intention! Je vais y aller un pas à la fois. Prochaine étape : l’épicerie. Par contre, ça ne presse pas! Je suis correcte pour encore une semaine. Alléluia!  J’ai le temps de me rassurer, respirer et peut-être déléguer. Hum! Déléguer…

Voilà une p’tite tranche de vie de Miss!

Et vous, comment vivez-vous le confinement?

 

Par Miss Simplicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *