collaboratrices

À toi, la maman qui passera son premier Noël séparée de ses amours

Par: Isa Belle

Tout d’abord, je te donne un gros câlin. 💗

Que ta séparation date de 11 mois, que tu aies refait ta vie avec un homme extraordinaire ou que tu sois encore dans le tourbillon du déménagement, tu sais que le passage du premier temps des fêtes après la séparation risque de s’avérer difficile.

À quelques jours de Noël, tu n’arrêtes pas d’y penser. (On le sait bien toutes les deux que la vérité c’est que tu y penses depuis des mois.) Tu penses à toutes les festivités que vous avez vécues en famille, aux beaux moments. Aux traditions.

Plus on approche du 24 décembre, plus tu es anxieuse. Tu vis une montagne russe d’émotions. Tu as hâte de fêter avec ta famille, mais en même temps, les larmes te montent aux yeux en y pensant.

Noël, ça te fait peur cette année. Je le sais. 

C’est quoi le truc infaillible pour passer au travers de cette période difficile?

Je serais menteuse si je te disais qu’il y en a un qui fera que tu oublieras toute ta tristesse. Elle sera là. Tu ne pourras pas t’en débarrasser aussi facilement. Alors tu as un choix à faire. Tu choisis ta peine ou…

Tu TE choisis.

Choisis de faire des choses que tu aimes TOI pendant que tes petits humains sont avec leur papa. Occupe-toi pour ne pas laisser ton cerveau penser à ce qui te rend triste.

-Tu adores le cinéma et tu n’as jamais le temps d’y aller? Gâtes-toi! Plusieurs salles sont ouvertes le 24 et le 25 décembre.

– Va au spa et paie-toi un massage.

– Fais-toi une soirée films de fille et endors-toi sur le divan. (Bouteille de vin comprise!) Et ne te réveille pas avant midi le lendemain!

-Invite des amis et prépare un souper de la mort!

– OU toute autre activité que tu n’as jamais le temps de faire!

Et sois ENTOURÉE.

Accepte les invitations! TOUTES!

OUI! Même si vraiment ça ne te tente pas d’aller dans le party de famille de ta collègue de travail parce que tu ne connais personne et que tu sais très bien qu’elle t’a invitée juste parce qu’elle sait que c’est ton premier Noël post-séparation et qu’elle veut t’aider. (Même si, en plus, tu as l’impression qu’elle t’a invitée par pitié..)

OUI! Va danser une salsa avec mononcle Paul pendant le party!

OUI! Va souper avec ta meilleure amie et son chum le 25 décembre même si tu te sens de trop!

OUI! Accepte l’invitation à dîner de la tante que tu n’as pas vue depuis des années!

OUI! Reste à coucher chez ton cousin le 24 décembre et participe avec eux à l’ouverture des cadeaux le matin!

Et oui, peu importe ce que tu décides de faire, tu vas sûrement avoir le goût de pleurer à un moment. Peut-être en dansant avec mononcle Paul ou en regardant les enfants de ton cousin ouvrir leurs cadeaux. C’est normal. Mais, rappelle-toi que ces personnes qui t’invitent à entrer dans leur vie pendant le temps des fêtes, elles savent que tu risques d’avoir de la peine. Mais elles t’aiment tellement qu’elles veuillent être là pour toi, même pendant les moins bons moments. Ces personnes sont tes gentils lutins de Noël. Accepte leurs invitations! (Ça ne se fait pas de refuser un cadeau de lutins de toute façon!)

Moi, mon tout premier Noël seule, c’était l’année dernière. Le 24 décembre, ma fille est avec son père. Le 25, avec moi.

J’ai anticipé la veille de Noël pendant des mois et je me disais que ça ne serait jamais plus pareil.

Effectivement! C’était complètement différent!

Malgré la peine qui montait dans mes yeux parfois, j’ai passé le plus beau Noël de ma vie d’adulte. Autant la veille que la journée même.

Je me suis rapprochée de ma famille comme je ne l’avais pas été depuis longtemps. J’ai été moi, 100% authentique. Et j’étais HEUREUSE. LIBRE.

Cette première veille de Noël sans ma cocotte, que j’anticipais tant, a été bénéfique dans le fond. Elle m’a montré combien j’étais forte. Que ma résilience était encore plus grande que je pensais.

La vie nous envoie seulement les épreuves que nous avons la force d’affronter.

À toi, ma chère maman qui passera son premier Noël séparée de ses amours, je t’en souhaite un rempli d’amour et de rire! Tu dois passer au travers de toute façon. Alors, choisis de le faire pour toi, et avec les gens qui t’aiment.

Tu verras… Ça ne sera pas si pire que ça. 😉 On s’en reparle le 2 janvier!

Par Isa Belle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *