collaboratrices

À chacun son département!

J’ai trop longtemps cherché du réconfort auprès de gens qui n’avaient tout simplement aucune aptitude pour me l’offrir. Puis, j’ai compris que, ma vie, c’est un peu comme mon entreprise. Si je ne veux pas me retrouver au bord de la faillite tous les 6 mois, je dois arrêter de donner, spécialement à mon entourage, des emplois pour lesquels ils n’ont aucune qualification. « Facilité à maintenir des relations interpersonnelles », « oreille attentive », « habilitée à gérer des conflits », ce sont de formidables mots sur un CV. Quand vient le moment de donner un exemple tiré de la vie quotidienne, les choses se corsent.

Il est difficile d’expliquer ce que l’on n’est pas. Difficile de mettre en pratique une compétence que l’on ne possède pas. Les gens mentent, pour se rendre intéressants ou pour se donner un titre auquel ils n’ont sûrement pas droit. Si vous demandez de l’aide et que la réponse est négative, il y a de fortes chances que la personne à qui vous vous adressez ne sait tout simplement pas comment faire.

En tant que chef d’entreprise, c’est à vous que revient la tâche de vous assurer que chacun est assigné au bon département. Un vampire affectif n’a pas sa place aux ressources humaines. Un paresseux ne sera pas le candidat idéal pour un poste de gestionnaire de projets. De même, si vous découvrez un imposteur, la manière de remédier à la situation vous appartient. Pour ma part, j’ai choisi de mettre les employés fautifs à la porte et d’embaucher des gens à la hauteur.

Je suis retournée à la table à dessin pour repenser à ma stratégie. Je me suis également rendu compte que ma vie n’avait pas besoin d’être un conglomérat. Une PME ferait très bien l’affaire. J’ai misé sur la qualité plutôt que la quantité. Pour ne pas répéter les mêmes erreurs, j’ai recruté les meilleurs pour faire partie de mon équipe de gestion : l’instinct, l’estime de soi, la confiance en soi, l’assurance, la valorisation.

Votre vie, votre entreprise, votre ascension. Qu’attendez-vous pour vous mêler de vos affaires?

Texte de Sylberte Desrosiers

Pour suivre son blogue sur Facebook ⤵️

L’envol de la pensée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *